Elie Cohen - directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po et membre du CAE

Recherche

| Livres | Livres collectifs | Rapports | Articles | Colloques |

Livres


Avec Pierre-André Buigues.
Alstom, Pechiney, Arcelor : pourquoi la désindustrialisation semble-t-elle frapper plus fortement la France ? Pourquoi l’automobile anglaise, donnée pour morte il y a quinze ans, est aujourd’hui plus performante et exportatrice que la nôtre ? Pourquoi avons-nous perdu notre place de premier exportateur agro-alimentaire européen ? Quand la France a fait le choix de l’Europe, elle n’a tiré aucune conséquence en matière de compétitivité, de finances publiques et de concurrence fiscale de (...) [lire]

Avec Philippe Aghion et Gilbert Cette.
Se procurer ce livre
« Pour enrayer la spirale du déclin, il faut un nouveau modèle de croissance. Un modèle de croissance par l’innovation où de nouvelles entreprises et activités viennent sans cesse concurrencer et remplacer les activités existantes. Un modèle de croissance “inclusive” qui ne laisse personne sur le bord de la route et qui intègre les générations futures en rééquilibrant nos finances publiques et en incitant à l’innovation verte.
Un modèle de (...) [lire]

Depuis 2007, le monde connaît une une des plus graves crises économiques de son histoire. Crise des subprimes, bancaire, des dettes souveraines, le qualificatif change mais le mot demeure omniprésent dans l’actualité quotidienne. [lire]

Penser la crise
Fayard, 12 avril 2010.
Ce livre n’est pas un récit de plus de la crise, pas davantage un catalogue des solutions pour en sortir, et encore moins un essai prophétique sur le monde d’après ou la refondation du capitalisme. Cet ambitieux ouvrage nous invite à penser une crise qui a été annoncée mais qui est restée impensée. [lire]

Il y a une énigme du capitalisme contemporain. Comment expliquer que le plus grand krach boursier que nous ayons connu depuis 1929, l’éclatement de la bulle Internet, n’ait eu aucun des effets habituels sur l’économie générale ? Pourquoi les faillites frauduleuses d’Enron et de Worldcom n’ont-elles pas freiné la diffusion à l’échelle planétaire du capitalisme financier à l’américaine [lire]

Depuis vingt ans, les États déréglementent, privatisent et libéralisent leurs économies. Simultanément, ils transfèrent des compétences aux organisations internationales, donnent leur indépendance aux Banques centrales et renforcent les unions régionales. Ce livre explique ce changement de cap, il en détaille les modalités et questionne le silence des hommes politiques. [lire]

Ce livre à reçu le Prix Sciences Humaines de L’Académie des Sciences Morales et Politiques, 1997.
Acheter ce livre
La France est-elle en train de perdre sa souveraineté économique ? On pourrait le redouter à l’heure de la mondialisation des échanges et des « firmes globales », où les produits d’Asie inondent les marchés et où les technocrates de Bruxelles semblent dicter leurs politiques aux États-nations.
Ces appréhensions, écrit Élie Cohen, sont mal fondées : la mondialisation n’a pas l’ampleur qu’on lui prête ; les (...) [lire]

Acheter ce livre
TGV, Ariane, Concorde, Minitel... ces réalisations qui chatouillent notre patriotisme ont en commun d’associer l’État français et les industriels dans de "grands projets" où la prouesse technologique fait plus ou moins bon ménage avec la logique économique. A l’ère de l’électronique, ce colbertisme "high tech" ressuscite une grande tradition d’intervention industrielle au service de la grandeur de la France et de la puissance de son état. En mobilisant la commande publique, la recherche et le (...) [lire]

Acheter ce livre
Comment la France est-elle passée, en vingt ans, du miracle industriel aux litanies sur l’inexorable déclin ?
Les faillites spectaculaires de Boussac, de Creusot-Loire ou de La Chapelle Darblay ; les conflits interminables de Manufrance ou des imprimeries parisiennes ; le naufrage de la Navale, de la sidérurgie et de la machine-outil ; le séisme de régions comme le Nord-Pas-de-Calais et La Lorraine ou les bassins d’emploi sinistrés tels Longwy ou La Ciotat : autant de cas précis permettant (...) [lire]

Les grandes manoeuvres industrielles
Pierre Belfond, 1985.
Acheter ce livre
Après avoir manqué, il y a dix ans, le virage du magnétoscope, Thomson envisage, à la fin des années 70, une alliance avec les Japonais, accueillie sans enthousiasme à l’époque par les autorités. Après 1981, le nouveau gouvernement signifie clairement à l’entreprise, qui vient d’être nationalisée, son refus. Moins de trois ans plus tard l’accord est signé. Avec le soutien des pouvoirs publics. Pourquoi ?
Au début des années 60, les Américains refusent de livrer à la France un ordinateur qui aurait pu avoir (...) [lire]

Avec Michel Bauer.
Traduit en italien sous le titre : Chi governa i gruppi industriali prefazione di Paolo Leone Collana, col. Azienda & Societa, Marietti 1983.
Acheter ce livre
Véritables « anges » tutélaires de notre vie quotidienne, les groupes industriels façonnent nos modes de consommation, définissent nos conditions de travail et pensent notre avenir. Comment ces empires ont-ils pu se former et quel est leur réel pouvoir ? Comment fonctionnent-ils et comment participent-ils à la transformation de (...) [lire]

 
Haut de page