Elie Cohen - directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po et membre du CAE

Recherche thématique

loupe

Éducation

Articles portant sur ce thème :

Voir la vidéo
Voir sur le site de France 2
Les invités :
Xavier Bertrand
Ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité
Elisabeth Guigou
Députée de Seine-Saint-Denis (PS)
Ancienne ministre de l’Emploi et de la Solidarité
Jacques Attali
Président de la Commission pour la libération de la croissance
Ancien conseiller spécial de François Mitterrand
Jean-Claude Mailly
Secrétaire Général de FO
Nicolas Beytout
Directeur de la rédaction du Figaro
Nicolas Domenach
Directeur adjoint de la (...) [lire]

Écouter l’émission
11h-12h : Faut-il sélectionner les étudiants à l’entrée des universités ?
Louis Vogel, Président de l’université de Paris 2 Panthéon Assas.
Elie Cohen, Directeur de recherche au CNRS, Membre du Conseil d’analyse économique.
Benjamin Vételé, Vice-Président du syndicat étudiant Unef. [lire]

Opinion - L’air du protectionnisme électoral Patrick Artus, Elie Cohen, Jean Pisani-Ferry
L’air du protectionnisme électoral , par Patrick Artus, Elie Cohen, Jean Pisani-Ferry
Le Monde, 05.12.06
"Redonner vie à la préférence communautaire" (Nicolas Sarkozy, 29 mai 2005). "Renforcement du tarif extérieur commun" (Parti socialiste, 1er juillet). "Taxer les entreprises qui délocalisent les emplois et taxer leurs produits lorsqu’elles les réimportent" (Ségolène Royal, 13 octobre). "Un chemin équilibré entre (...) [lire]

La France vient de se livrer avec le CPE à l’un de ses psychodrames coutumiers. La séquence en est immuable : réforme autoritaire, soulèvement du peuple étudiant, socialisation politique d’une classe d’âge dans la rue, appel au souverain, retrait de la loi, institution solennelle d’une commission ... pour enterrer le problème ! Certes la critique de la Commission Emploi-Université est aisée mais comment ne pas y céder quand on sait que le débat sélection-orientation avait déjà opposé le Général de Gaulle à Georges (...) [lire]

Par Philippe Aghion et Elie Cohen
Le recul du gouvernement sur le recrutement statutaire de 550 jeunes chercheurs ouvre la voie à un débat lucide sur l’avenir de la recherche française. Rien ne serait pire, une fois levé cet abcès de fixation, que de retomber dans les ornières du débat entre défenseurs du statu quo et réformateurs désargentés. Puisque J.Chirac, après les gouvernements japonais, allemand et britannique, a compris les enjeux de l’économie de la connaissance et a annoncé à son tour une Loi de (...) [lire]


Haut de page