Elie Cohen - directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po et membre du CAE

Communication

C dans l’air - Croissance : zéro pointé

C dans l’air, 16 novembre 2006.

La fin du XIXesiècle et le début du XIXe ont été marqués par un important mouvement de désindustrialisation en Europe de l’Ouest, et particulièrement en France. Certaines régions ont vu disparaître la totalité de leurs sites industriels, abandonnés au profit d’autres sites plus compétitifs, souvent dans des pays émergents.

L’Etat français au chevet d’Airbus

Tandis que Louis Gallois, le nouveau co-président d’EADS et président d’Airbus, réclame des garanties pour le lancement de l’A350, la France promet une aide de 145 millions d’euros à la filière aéronautique, pour la période 2007-2008.

Plaidant pour rester "un grand pays industriel", Dominique de Villepin a ainsi affirmé son soutien à Airbus et ses sous-traitants, le 13 novembre 2006, à Toulouse. "Le gouvernement va les aider à travers des avances remboursables à hauteur de 80 millions d’euros", qui seront proposées à "toutes les PME de la filière", précise-t-il.

Une semaine auparavant, le constructeur européen annonçait la réduction de 80 % du nombre de ses prestataires, provoquant de vives inquiétudes dans la région Midi-Pyrénées, où quelques 60 000 emplois dépendent de sa production.

PSA Peugeot Citroën en Slovaquie

L’ex-PDG d’Airbus, Christian Streiff, réputé pour sa détermination, a été désigné le 7 novembre 2006 pour succéder à Jean-Martin Folz, à la tête du groupe automobile français PSA Peugeot Citroën.

Alors que ses ventes baissent, le groupe multiplie les économies et modifie ses lieux de production. Après l’annonce de la fermeture de l’usine de Ryton, au Royaume-Uni, d’ici 2007, il a inauguré, le 19 octobre 2006, sa nouvelle usine à Trnava, en Slovaquie.

Le site, qui produit déjà la nouvelle Peugeot 207 depuis l’été 2006, doit permettre au deuxième constructeur continental de sortir à terme quelques 300 000 voitures par an du complexe industriel.

D’un investissement de 700 millions d’euros, l’usine revêt une importance capitale, au moment où la croissance du marché en Europe centrale est censée pallier l’atonie qui sévit à l’ouest.

Avec Elie Cohen, Nicolas Baverez, Guillaume Duval et François Bafoil.

Haut de page