Elie Cohen - directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po et membre du CAE

Communication

C dans l’air : Qui gaspille notre argent ?

C dans l’air, 14 février 2007.

Voir la vidéo

Rendu public le jeudi 8 février 2007, le rapport annuel de la Cour des comptes, qui vise à débusquer les gaspillages et dysfonctionnements de l’économie française, est particulièrement sévère. Politique de désendettement de l’Etat insatisfaisante, système d’aides au logement à l’efficacité douteuse, encombrement inutile des urgences... les exemples de mauvaise gestion publique dénoncés par l’institution, qui fête cette année ses 200 ans, sont nombreux.

Aides au logement

Ainsi, le système des aides personnelles au logement est sévèrement épinglé. Le rapport dénonce les conditions de leur attribution, jugées "peu lisibles", et la "dégradation de leur efficacité sociale" au détriment des ménages les plus pauvres. Elle regrette également la "multiplicité des acteurs" dans l’administration de ces aides (les deux ministères du Logement et de la Santé ainsi que la Caisse nationale d’allocations familiales) et des "coûts de gestion", qui seraient "mal évalués", selon elle.

Prêts et aides aux agriculteurs

Selon la Cour des comptes, les prêts bonifiés aux agriculteurs, qui leur sont accordés à un taux normalement inférieur à celui du marché, grâce à une aide de l’Etat, ne seraient plus fondés et seraient coûteux pour les finances publiques.

Elle fustige par ailleurs les aides d’urgence à destination des différents secteurs agricoles, "parfois peu justifiées".

Recherche

Malgré un satisfecit à l’égard de la récente relance de l’effort public en faveur de la recherche sur les nouvelles technologies de l’information, la Cour critique "le nombre excessif" de structures chargées de piloter et de contrôler ce domaine "stratégique".

Elle regrette de plus l’"éclatement de la recherche entre différents programmes", qui "accentue le risque d’émiettement des responsabilités".

Intermittents

Le fonds créé en 2004 par l’Etat, pour repêcher les intermittents du spectacle exclus par la réforme de 2003 de leur assurance chômage, a connu une "inquiétante évolution". Le rapport préconise donc de mettre un terme "aussi rapidement que possible" à ce dispositif qui devait être provisoire.

Urgences

Epinglées aussi, les urgences médicales sont considérées fonctionner sous un pilotage "incohérent", avec des systèmes d’information "déficients" et une "insuffisance de l’articulation" avec les médecins de ville.

Le rapport relève de plus que "d’importantes inégalités territoriales subsistent" dans l’accès aux soins palliatifs, qui restent trop souvent réservés aux patients atteints d’un cancer....

Si la Cour des comptes se dit toujours sceptique sur la stratégie du gouvernement pour ramener les finances publiques à l’équilibre, son président, Philippe Séguin, a tenu à souligner "quelques bonnes nouvelles". Et de saluer les bons résultats de la Banque de France ou de Météo-France.

LES INVITÉS :

-  Philippe Séguin
-  Jacques Marseille
-  Emmanuel Lechypre
-  Patrick Pelloux
-  Elie Cohen

Haut de page